Compte-rendu du CSE ENEDIS DR IDF EST du 27 août 2020

Créer: jeu 27/08/2020 - 16:33
Auteur: CGT Énergies 77
Crédit photo
Babouse 1er

Première déclaration de la Délégation CGT :  Nous condamnons avec fermeté les pratiques organisées au sein de la DR Île-de-France EST concernant les reports des dépannages d’urgence mais surtout nous condamnons votre politique d’entreprise à savoir d’envoyer des agents en renfort le week-end du 15 août sur la DR Paris sous prétexte que cette dernière est déclenchée le plan « ADEL », qui au passage ne nous est pas été présenté en organisme car soi-disant : «  le critère d’accessibilité de ces documents ne permettent pas une diffusion aux représentants du personnel ».

Mais que cherchez-vous derrière ce plan ?

Nous regrettons aussi que sur notre DR ,  le plan « ADEL » n’est pas été déclenché car avec les 15 à 20 déclenchements sur la BO d’Ourcq, les 10 à 15 déclenchements sur la BO de BDM et bien sûr tous les autres, nous pensons très fortement que vous avez minimisé les impacts sur le réseau et pire vous avez  joué  sur le facteur chance.

Mais sachez que la roue tourne et la chance aussi.

Par ailleurs, nous vous alertons sur les multiples agressions de ses dernières semaines qui auraient pu peut-être être évitées car en effet l’agression du vendredi 14 août à l’agence de BDM sur Monsieur PAVY ainsi que sur Monsieur Pinto qui ont subi des coups et des insultes aurait pu peut-être être évité.

En effet, nous sommes intervenus à plusieurs reprises sur ce chantier à Noisy-le-Grand pour le compte de ce promoteur mais en vain. Nous regrettons qu’ENEDIS n’est pas porté plainte contre cet individu qui a asséné plusieurs coups au visage à nos deux collègues.

Nous vous invitons donc à regarder de plus près les pratiques réalisées au sein du ministère de l’intérieur quand un agent des forces de l’ordre se fait agresser :

  1. Prise en charge de la victime.
  2. Arrêt de travail avec plusieurs jours d’ITT bien souvent maquillé et gonflé
  3. Dépôt de plainte de l’agent et Dépôt de plainte de l’employeur

Vous pourriez pour le coup redorer le blason d’Enedis sur l’accompagnement des agents qui se font agresser car hormis communiquer un numéro vert si toutefois ça a été fait, nous ne voyons pas d’accompagnement juridique sur le long terme, d’ailleurs ou en est la situation du collègue qui a été SAUVAGEMENT agressé en 2017.

Pour conclure sur ce sujet ce n’est pas anodin si début août, je vous ai proposé de mettre à l’ordre du jour le sujet dixit : « les zones sensibles » sur notre prochain CSE de septembre car c’est un véritable sujet d’actualité qui malheureusement ne fait que perdurer et de s’amplifier avec la situation du COVID 19 et naturellement les multiples demandes des fournisseurs pour des DPI.

Par ailleurs, nous attirons votre attention sur les pratiques d’embauches à l’AMEPS à savoir que depuis quelques mois vous dépouillez l’entreprise ICE qui comme par hasard n’est plus au marché d’ENEDIS depuis peu. En effet, les dernières embauches à l’AMEPS de Champigny ne sont que des personnes de l’entreprise ICE. Nous pensons que vous vous trompez sur les critères d’embauches car vous pourriez aussi utiliser le savoir du personnel en interne.

De plus, ce qui est discriminant dans cette affaire c’est que des agents ayant 4 à 8 ans d’expérience voir plus à l’Ameps sont toujours en attente de stage alors que ses derniers partent en moins de 6 MOIS (stage découverte Poste Source, Indentification de son environnement pour les postes Source, Formation TCFM (télécommande à fréquence musicale), Chargé de Consignation, principe de filerie et protection zone ram). Nous pouvons aussi noter la différenciation de dotation d’outillage avec les nouveaux arrivants.

Alors pourquoi autant de différence entre les agents !

Mais le pire ce sont les bruits de couloir qui tendent vers une fermeture de l’Ameps de Champigny.

   Lire la déclaration du 27 août 2020

  Lire la déclaration « Mécontentement EP1 »

Réunion 1 du CSE

  1. Dénonciation de l’usage relatif à l’attribution de la prime variable (PVA) au sein de la Direction Régionale Ile de France Est, pour information :

Résolution PVA : Suite à la dénonciation de l’usage relatif à l’attribution de la prime variable annuel au sein de la DR IDF EST au CSE du 27 août 2020, nous demandons une compensation financière généralisée pour l’ensemble du personnel de la DR IDF est comme vous avez su le faire pour la prime Covid.

  • VOTE :   19 Pour è voix CGT, CFDT et CFE CGC à l’unanimité

 La Délégation CGT indique que cette prime devrait être remplacée par l’augmentation du SNB qui est actuellement de 0,2%.

 

Réunion 2 du CSE

1. Approbation des PV des réunions du CSE DR IDF EST extraordinaire du 07 Mai 2020 et du CSE DR IDF EST du 20 Mai 2020

v Procès-verbaux approuvés à l’unanimité pour le CSE extraordinaire du 07 Mai et le CSE du 20 Mai, après quelques modifications d’orthographes.

 

2. Évolution des dépassements de la durée maximale quotidienne du travail au regard de l'activité et analyse des cinq plus importants dépassements de la durée maximale de travail quotidienne d'avril 2020 et de mai 2020, pour information (intervenants : Christophe ****** et Alex ******) :

v Les dépassements sont en baisse sur le mois d’Avril et de Mai 2020.

 

3. Régularisation des dépassements de la durée maximale de travail quotidienne, pour le mois d'avril 2020, et le mois de mai 2020, pour avis (intervenants : Christophe ****** et Alex ******)

  • La Direction

Vote :    La Délégation CGT s’abstient

 

4 Cartographie des emplois du BRIPS, pour avis (intervenant : Franck ******) :

La délégation CGT demande l’application de la note RH spécifiant qu’un manager ne peut pas être dans une plage équivalente ou inférieure aux agents qu’il encadre.

Nous avons demandé les descriptions d’emplois ainsi que la parution des postes et nous resterons attentifs sur l’évolution des dossiers.

VOTE :   19 Pour è voix CGT, CFDT et CFE CGC à l’unanimité

 

5. Présentation du rapport égalité professionnelle de l’année 2019, pour avis (intervenant : Malika ******)

  • La délégation CGT rappelle qu’il ne suffit pas d’embaucher des femmes encore faut-il les rémunérer au même titre que les hommes.        

A travail égal : salaire égal !

VOTE :

  • CONTRE : CGT : 13 voix   
  • POUR :    CFE-CGC : 4 voix - CFDT : 2 voix

La délégation CGT s’interroge sur la situation de l’emploi femmes/hommes au niveau des embauches. En revanche, nous constatons une légère hausse du taux de féminisation (23,8%) au sein de la DR IDF EST.

  • La Direction nous informe qu’elle va accorder une attention particulière sur le taux de formation proposé aux femmes.
  • la CGT demande que l'entreprise soit plus novatrice sur ses actions auprès des écoles sur la féminisation des métiers techniques.
  •  

6. Point de situation COVID-19

La direction nous informe qu’il reste 39 000 masques en stock avec une consommation moyenne de 3 000/semaine avec une forte augmentation de la consommation à la rentrée au vue des annonces gouvernementales.

Par ailleurs, à partir du 1er septembre le port du masque sera obligatoire partout dans les entreprises hormis dans les bureaux individuels.

Nous avons fait remarquer à la direction de nombreux manquements sur la communication des zones de circulation active (masques obligatoires) et de la mise à jour de certaines fiches reflexes qui n’ont pas été communiquées.

Nous vous tiendrons au courant des nouvelles mesures, qui seront discutées en CSSCT le 3 septembre.

 

Prochain CSE extraordinaire sur la restitution de l’expertise du travail à distance (TAD) le 7 Septembre 2020  

v La délégation CGT est, et restera à votre disposition pour répondre à toutes vos questions et porter toutes vos revendications.