Le demi dieu romain Hercule invité à sortir de sa retraite céleste.

Créer: ven 30/08/2019 - 13:04
Auteur: Jean-Luc Maillot

Point de lion de Némée, de Cerbère, ce chien à trois têtes, à combattre.  Une treizième mission pour offrir la fée électricité au dieu Argent et à ses disciples actionnaires.

C’est que les mythologies ont encore du sens dans la mémoire collective, populaire. En choisissant Hercule, Macron et Levy, président d’EDF, montrent les muscles et dévoilent leur stratégie : la force… et la ruse.

La mission de clore l’histoire d’une électricité, bien commun de la nation France, semble aisée… préparée par des années d’implosion de l’entreprise intégrée. Pas si sûr…

Cette privatisation est surtout irresponsable quand les enjeux de climat, de modernité, de justice sociale imposent de revenir à un caractère public   du secteur de l’énergie, dans sa propriété comme dans sa maitrise.

Responsables, tous les petits « Hercule » rassemblés par des organisations syndicales unies dans l’action le 19 septembre prochain, le seront. 
Elles et ils confirmeront que la seule force légitime ne vient ni du ciel ni du pouvoir, mais des salariés, des citoyens rassemblés pour l’intérêt général.