Le 16 Juin Il est temps de ressortir les casseroles !

Crédit photo
phototheque.org du mouvement social

Nous, vous avez été nombreux à rendre hommage aux personnels hospitaliers pendant toute la durée du confinement. Cette prise de conscience sur l’utilité des services publics a été démontrée.

Il a fallu une pandémie pour que le gouvernement entende enfin un chuchotement de leurs difficultés rencontrées depuis trop d’années.

Le temps de l’hommage est révolu. Au péril de leur vie, loin de leur famille pour certain.e.s, elles, ils sont resté.e.s à nos côtés au chevet de nos parents, grands-parents et même enfants.

Le plus bel hommage que nous pouvons leur rendre, est d’être avec eux, pour exiger de ce gouvernement les moyens nécessaires à un travail digne, avec des conditions humaines et un salaire décent.

Exigeons ensemble, la fin des fermetures de lits d’hôpitaux et services, exigeons du matériel à la hauteur de leur compétence, fini le sac poubelle en guise de blouse, le masque périmé et tant d’autres manquements. La France, 6ème puissance mondiale, n’a-t-elle pas les moyens ou sont ce tout simplement des choix politiques ?

Rappelons-nous de leurs alertes et combats plus d’un an avant la pandémie. La seule réponse du gouvernement fut gazage, passage à tabac et intimidations de toutes sortes.

Leurs revendications sont les nôtres.

Depuis début Mars, trop de familles endeuillées, trop de contaminations chez les soignant.e.s faute de moyens, trop de sacrifices.

Ici nous ne parlons pas de marchandises, ou d’une entreprise du CAC 40, nous parlons de l’avenir de votre système de santé, des conditions de travail, de vie humaine, la leur, la vôtre et de celle de vos proches.

C’est pourquoi, pour montrer sa solidarité avec le personnel soignant, votre syndicat ne choisira pas une remise de médaille en chocolat, mais appelle tous les salariés actifs, inactifs à montrer leur reconnaissance   en rejoignant le point de rassemblement mardi 16 juin à 13 h 00 devant le « Ministère des Solidarités et de la Santé coté avenue de Ségur Paris 7eme» pour ensuite un départ en manifestation.