Sondage COVID19

 

[GrDF] CORONAVIRUS La CGT dit STOP !

Destinataires : Agents et Salariés GRDF

Le 11 mars dernier l’Organisation Mondiale de la Santé a classifié de « pandémie » le coronavirus.

Depuis, à coup de prime-time, le gouvernement avance à mesurettes pour limiter la propagation de la maladie. Les dernières annonces en date concernent celles d’hier soir, où Président, Premier Ministre et Ministre de l’Intérieur ont encadré les conditions de confinement.

En parallèle, les professionnels de santé (chercheurs, professeurs…) considèrent encore que ces mesures ne sont pas suffisantes pour freiner la propagation du virus. Pour eux, il faut aller plus loin pour réduire la courbe des personnes infectées afin d’éviter un étranglement dans les différents hôpitaux .

Dans l’entreprise, une nouvelle fois les directions affichent une certaine ambition nationale, mais en région on sent encore quelques balbutiements pour appliquer ces mesures.

Pour la CGT, l’heure est grave et on ne peut pas tergiverser sur le sujet. Toutes les mesures prises doivent permettre de protéger les salariés et leurs familles.

Pour cela, la direction nationale a décidé d’appliquer le niveau 0. Sa mise en œuvre limite l’action de GRDF aux seules interventions d’urgence et de sécurité.

Encore une fois, depuis ce matin, nous voyons des régions qui essaient d’interpréter les règles, tout en mettant en danger les salariés.

Le CSE-C qui se tient en URGENCE cet après-midi a pour objectif d’imposer aux directions notre vision !

Dans ce contexte de crise sanitaire, la CGT dit :

  • STOP au travail dans les différents accueils (AGNRC, APPI et Acheminement),
  • STOP au travail sur les sites Techniques.

Télétravail ou pas c’est tout le monde à la maison et confiné.

Toutefois, afin d’assurer la continuité de la mission de Service Public, dont la protection des biens et des personnes, nous demandons une organisation des AI, BEX et USG similaire à celle de l'astreinte hors heures ouvrables. Celle-ci prévoyant des effectifs réduits au strict minimum et que toutes les protections individuelles et collectives soient mises en œuvre pour protéger les salariés.

La situation est grave, ce n'est qu'en faisant appel à l'entraide et à la solidarité des salariés que nous ressortirons grandi de cette période délicate.

Droit d'alerte en cours ... En savoir plus