Force 77 Septembre 2020 (N° 289)

Créer: mer 30/09/2020 - 11:47
Auteur: CGT Énergies 77

Le monde a perdu la boussole et nous sommes déboussolés. Un masque en double peau et un espace privé pour destination planétaire. Déconcertés par le concert des paroles et des actes contradictoires. Invités à chaque instant à partager l’anxiété collective. Une anxiété sensée clouer toutes velléités de résistance et d’opposition.

Et pendant ce temps, le grand patronat fait des affaires… Seul gagnant du plan de relance de Macron, il empoche l’argent public, détourne les aides au temps partiel, licencie à gogo, rogne des acquis sociaux. La richesse des milliardaires français a encore augmenté jusqu’à posséder 1/3 du PIB. Un « monde d’après » miroir du monde d’avant.

« Il va bien falloir payer la crise, ma bonne dame », alors on lorgne vers les retraités. La « grande faux » du Corona les emporte en nombre. Qu’importent, elles et ils disposent d’un trésor : le versement continu de leur pension et un pouvoir d’achat supérieur aux actifs. Alors le pouvoir envisage des nouvelles taxes comme celle sur les mutuelles qui augmenteront les cotisations. Et plus encore… inavouables à l’instant.

Mais voilà, comme aux premières heures du maquis, des voix s’élèvent et manifestent. Elles disent les solutions : les « premiers de corvées » d’hier devenant les « premiers de cordées » d’aujourd’hui, l’augmentation des salaires et des pensions, les embauches dans la santé, l’école et les services publics, la réindustrialisation de notre pays, l’arrêt des licenciements, la taxation des plus riches, la subordination des aides publiques à l’emploi.

Ces voix dessinent l’avenir deux couleurs en main, le rouge social et le vert environnemental. Nous vous invitons à sortir du gris masqué pour les rejoindre.

Jean-Luc MAILLOT

Michel VANKEIRSBILCK

Télécharger Force 77 N°289                 

 

Les titulaires d’une pension de réversion doivent pouvoir élire leurs représentants.

L’exclusion du corps électoral et de l’éligibilité des titulaires de pension de réversion aux élections de la CAMIEG et des administrateurs des CMCAS est inadmissible !

En 2008, puis en 2014 le règlement électoral des élections de la CAMIEG mentionnait : « les titulaires d’une pension de réversion ne font pas partie du corps électoral ». Pour en terminer avec cette discrimination démocratique, la CGT propose une pétition nationale relayée sur chaque territoire des CMCAS. Le journal FORCE 77 de juin dernier vous a proposé de la signer. Une petite centaine de retour. Pas si mal en cette période où les têtes sont focalisées par la crise sanitaire et sociale. Insuffisant d’où notre choix d’insister auprès de vous.

PETITION VOTE DES REVERSIONS

Les élections de renouvellement des administrateurs de la CAMIEG et des CMCAS se dérouleront en 2021.

Je demande que le droit de vote et l’éligibilité des titulaires de pension de reversions soient inscrits dans les deux prochains règlements électoraux.

Informations
Signer dans la zone grisée avec votre souris ou votre doigt pour les écrans tactiles (tablette, téléphone).