Les “bleus” mènent 1 à 0 à la mi-temps

Après 17 jours d’occupation, les agents du piquet de grève de Meaux consultés par la CGT ont suspendu le blocage du site au regard des avancées obtenues. Ces dernières sont consignées dans un protocole d’accord signé par le directeur de la plaque IDF Est et le secrétaire du syndicat CGT Energies 77 sous couvert du Délégué Syndical.
 






Ce que la lutte a permis de gagner :
  • 7 GF et 21 NR attribués à des agents d’exploitation exécution et maîtrise.
  • Engagement de la direction pour le maintien de l’astreinte. Le directeur a écrit par mail : ”en aucune manière j’ai le projet de mettre en place « une réforme de l’astreinte qui remettrait en cause ses acquis ». Je le réaffirme très clairement : l’astreinte est une activité au cœur de nos missions de service public qui ne sera pas sous-traitée”.
  • Reclassement après 18 mois des agents en situation de compagnon ou attribution de NR en cas de butée de plage.
  • Engagement de la direction de n’instruire à ce jour aucune discipline en lien avec le conflit de Meaux.
  • Paiement de 2 jours de grève.
 
La démarche de la CGT :
A chaque moment, que ce soit lors de la constitution des revendications collectives et individuelles, lors des négociations, des formes d’actions, la CGT a donné la parole et la décision finale aux agents en lutte. Une marque de fabrique qui permet aux plus grands nombres de se mobiliser…
 
Une victoire locale…
Une première victoire qui donne confiance… comme un encouragement à débattre entre salariés de tous les services et à examiner ensemble les formes de lutte pour se faire entendre. Le mois de septembre sera déterminant pour les moyens du service public de l’énergie, la reconnaissance du travail des agents de toutes catégories, l’avenir de la Sécurité Sociale comme de nos Activités sociales.

 
Pièce(s) jointe(s) à l'article: